Le musée du lin est ouvert !

Il répond au très joli nom de TEXTURE. Tout juste inauguré, le Musée du Lin, interactif et innovant, est implanté au bord de la Lys, une rivière qui s’écoule dans la région de Courtrai et qui charrie dans son lit la mémoire du lin. Bien campé dans son époque, TEXTURE se veut radical. Tourné vers l’innovation, interactif et ludique, aux racines du lin, son passé et surtout son futur. Et social avec une présence intense sur les réseaux. L‘histoire du lin, étalon or de la région, y est contée sous forme de vidéos et programmes audios. Tout un étage est dédié aux applications textiles et techniques, avec le concours de la CELC et la projection des films multiprimés, BE LINEN MOVIE et BE LINEN MOVIE 2. Voir du lin sous microscope, répondre à un quizz, plonger ses mains et palper graines et fibre… Sans modération.

www.texturekortrijk.be
Facebook Page www.facebook.com/Texturekortrijk

Gracefully named « TEXTURE », the newly launched Linen Museum is both innovative and interactive. In front of the museum, running through the Courtrai region, the Lys river carries many linen memories. Radically grounded in its era, TEXTURE explores the story of linen down to its roots, innovates by unveiling its future. Social media is TEXTURE’s playground! As precious as gold in this region, the story of linen is told and detailed in video and audio documents. In collaboration with the CELC, textile & technical applications are in the limelight – with a dedicated floor, where visitors can also watch the multi-awarded documentary films BE LINEN MOVIE et BE LINEN MOVIE 2. Watching linen through a microscope lens, answering quizzes, plunging your hands to feel thousands of seeds running through your fingers, the tactile sensation of fibers caressing your skin… with no moderation!

Photos CELC

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

Un avenir tissé de lin: Itw de Julie Pariset pour www.vosgesmatin.fr

Article paru le 5/10/2014
Propos recueillis par par Gwenola GUIDÉ
Photo Cédric Martineaud / stand CELC à Maison&Objet

« Pas vraiment prophète en son pays, la fibre de lin, essentiellement cultivée en France, demeure injustement méconnue de nos compatriotes. Entretien avec Julie Pariset, chef de projet à la confédération européenne du lin et du chanvre (CELC).

– Le lin est une fibre cultivée en France de longue date. Un fait ignoré de nombreux consommateurs ?

JP – « 80 % de la production mondiale de lin est européenne. Sur ces 80 % de production européenne,
la France pèse à elle seule 80 %. C’est dire. Pourtant, un sondage l’a montré dernièrement, de
nombreux consommateurs imaginent que c’est une fibre exotique. »

– Où la production se concentre-t-elle ?

JP – « On a coutume de dire qu’elle s’étend de Caen à Amsterdam. Soit sur le nord de la France, en
Belgique et aux Pays-Bas. C’est une question de terroir et de savoir-faire. »

- Le lin n’est-il pas victime de préjugés ?

JP – « Si, bien sûr, et notre rôle à la CELC est aussi de lutter contre les idées reçues. Le paradoxe est
que les Français sont parmi les consommateurs qui en achètent le moins, tout en étant les plus
gros producteurs. ‘’Ça se froisse » est le reproche que l’on entend le plus souvent. Alors que chez
les Italiens, par exemple, on reconnaît un certain chic à ce froissé un peu désinvolte, le lin se porte
comme ça. Un autre cliché est que ce serait difficile à entretenir. Il n’en est rien. Le lin est une fibre
résistante, qui se lave sans problème à 60 degrés. N’oublions pas que les trousseaux de nos grandsmères
étaient composés de lin. Cette fibre naturelle est thermorégulatrice et a la capacité inégalée
de retenir 20 % de son poids en eau sans que l’on ressente d’effet ‘’toucher mouillé ». Ce qui la rend
idéale pour le linge de lit et de toilette. »

- Et depuis nos grands-mères, on a aussi découvert de nouvelles applications ?

JP – « Le lin se mélange très facilement à d’autres fibres comme la laine ou le cachemire. On l’utilisait
surtout en chaîne et trame, désormais la maille de lin se développe. On la trouve par exemple
aujourd’hui sous forme de t-shirts dans la plupart des grandes enseignes. La maille représente
désormais 30 % du secteur textile. »

- Et depuis nos grands-mères, on a aussi découvert de nouvelles applications ?

JP – « Le lin se mélange très facilement à d’autres fibres comme la laine ou le cachemire. On l’utilisait
surtout en chaîne et trame, désormais la maille de lin se développe. On la trouve par exemple
aujourd’hui sous forme de t-shirts dans la plupart des grandes enseignes. La maille représente
désormais 30 % du secteur textile. »

- Le lin a aussi de nombreux atouts technologiques, encore moins connus du grand public ?

JP – « Pour certaines applications, la fibre de lin remplace la fibre de verre, grâce à ses propriétés
mécaniques intrinsèques. On l’utilise donc dans l’automobile, l’aéronautique, le domaine des sports et
loisirs. C’est une culture à la fois séculaire et innovante, une filière de proximité, un atout pour notre
économie. »

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

newsletter LIFESTYLE #LIN en ligne: Maison&Objet, Marché du lin, salon MoOD : http://bit.ly/1rS4eZz

Au programme de cette newsletter d’octobre:
Le marché du lin se porte bien, comme le montre notre report du salon Maison&Objet de septembre dernier. Des couleurs, des textures: l’engouement pour notre fibre se confirme de saison en saison. Pour preuve, le Bon Marché lui fait une place de choix au sein de son nouvel espace Maison, totalement repensé autour de la chambre, de la table, du salon et de l’office. Neutre en Co2, le lin se positionne en leader du développement soutenable : Libeco vient de recevoir la certification exigeante Cradle to Cradle, le label d’économie circulaire à impact positif pour les produits, bâtiments et territoires. A voir aussi, un reportage FR3 à KILLEM au Teillage VAN ROBAEYS _visite guidée en direct par Jean Pierre D’ARRAS.

Découvrir la newsletter d’octobre 2014 > http://bit.ly/1rS4eZz

Nous éditons une newsletter par mois. La prochaine décryptera les innovations textiles pour l’hiver 15-16 présentées au salon Première Vision Pluriel. Et analysera les collections été 15 côté Lin. Pour s’inscrire c’est ICI sur la home page de notre site (entrez votre e-mail en bas à gauche)

Vous pouvez aussi aimer le LIN sur notre page Facebook : La confédération européenne du lin et du chanvre. Et nous suivre sur Twitter @linenandhemp

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

LINcroyable Récolte, LINcroyable succès !

Une bonne nouvelle pour la filière lin : ce 17 septembre 2014, LINcroyable Récolte a été récompensée par une « Mention Spéciale « comme la meilleure opération de Dispositifs événementiels de communication institutionnelle » au Grand Prix Stratégies de la Communication d’Entreprise et des Collectivités territoriales 2014.

Cette nouvelle édition présente les nouvelles tendances émergentes en communication et réalisées entre mars 2013 et mars 2014.
Le palmarès de ce Grand Prix a été dévoilé le 17 septembre dernier :
Le Jury a considéré que LINcroyable Récolte avait été la meilleure opération dans sa catégorie « Dispositifs événementiels de communication institutionnelle 2014 » et vient d’être récompensée par une « Mention Spéciale »,

Des récompenses qui complètent le palmarès de l’ensemble de la campagne de promotion du Lin Européen BE LINEN déjà distingué par :
le PRIX DES LECTEURS MEETIN toutes catégories confondues.
le GRAND PRIX AUGUSTE LUMIÈRE au Festival International de l’Image Institutionnelle et Corporate Prix des Lecteurs, toutes catégories confondues.
le DAUPHIN D’OR au Cannes Corporate Media & TV Awards.

A cette occasion, Marie Emmanuelle BELZUNG, directeur de CELC déclare: « Le talent d’Hilton McConnico, le parrainage de John Malkovich et le savoir faire de l’agence Villadalésia & Co ont su porter nos messages vers le grand public : LE LIN, une identité de terroir, une agriculture de proximité, une agro industrie vecteur d’innovation. Nous sommes très fiers de cette récompense, pour LINcroyable Récolte qui a mobilisé la Commission Européenne, le Ministère de l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la Forêt, et la Ville de Paris surtout les hommes et les femme de la filière lin ».

Un moment d’émotion assurée
Voir le film de l’événement sur notre page Facebook
Kiwiko pour Villadalésia & Co

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

#LinenTrends : Le luxueux #lin nomade de Jannissima

En 2006, fraîchement diplômée de la Design Académie d’Eindhoven (NL), la jeune Jannita Van den Haack se lance dans la création de bijoux en verre et de bagages éco-conçus. La même année, son sac à dos éco-chic raffle le Prix du Public aux Dutch Design Award. L’année suivante, elle reçoit une mention spéciale aux ISPO Fashion Award (Allemagne). En 2008, c’est l’Italie qui la remarque pour sa ligne de bagages ‘Velina Volante’ (finaliste au Prix Diesel International Design Talent). Son style ? Un design luxueusement traité par des matériaux nobles comme le lin waxé déperlant et le cuir au tannage végétal, une touche féminine ultra contemporaine. Tous ses produits sont fabriqués aux Pays-Bas ou en Italie, dans de petits ateliers familiaux. Et aujourd’hui distribués dans son concept-store à Eindhoven et dans des boutiques sélectives à l’international.

Nomada Linen

Dédiée à l’art du voyage raffiné, cette collection de six pièces s’accorde avec les modes de vie nomades des femmes (et des hommes) d’aujourd’hui. Taillés dans un lin brut waxé, ces sacs sont transformables: de cours de yoga en séance shopping, en passant par un tour à la plage, les lanières en cuir accueillent une serviette, et la pochette intérieure zippée sécurise les documents de voyage. Mention spéciale pour le trolley transformable en cabas. Coupé dans le même lin imperméable, il est doublé d’une couche de chanvre traitée en isolation thermique. Ce trolley devient glacière pour les pique-nique d’été ! Quant au cabas- shopper, il se métamorphose en pochette.

Lin et cuir écologiques

La ligne Nomada se distingue par ses couleurs naturelles et son aspect brut de luxe. Les sacs sont fait du cuir le plus eco-friendly qui possède aussi des qualités anallergiques. Ce matériau extra doux et souple est mélangé à un lin issu de culture européenne. Cet lin possède un aspect naturellement brillant rendu déperlant par un coating écologique à base de cire d’abeille.

Intéressés ? On pourra visiter son concept-store (à Eindhoven ou en ligne)

www.jannissima.com

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

campagne de crowdfunding pour les surfs en #lin NOTOX #madeinFrance

Depuis maintenant 6 ans, au Pays Basque, ils s’efforcent de fabriquer artisanalement des planches de surf qui soient durables et performantes. Leur aventure est un défi de tous les jours face aux multinationales qui fabriquent dans les pays à bas coûts, sans porter attention à la santé de leurs ouvriers ni à l’environnement.

« Pour nous, tout a commencé, autour d’un café, lorsque nous avons discuté d’une anecdote : en Californie, le plus important producteur de matériaux pour la fabrication de planches avait fermé ses portes. Pourquoi ? A cause des maladies contractées par de nombreux salariés et des énormes quantités de gaz toxiques rejetés… Compte tenu de l’image idéalisée que nous avions du monde du surf, nous avons été stupéfaits ! Nous avons donc décidé de consacrer notre temps à rendre le surf, notre passion, plus fidèle à nos valeurs. »

À quoi servira la collecte ?

« Cette campagne nous permettra surtout d’appréhender l’engouement de la communauté des surfeurs et des internautes pour nos produits et de lancer la production de notre toute dernière innovation : la planche de surf QUANTUM. Petit ou gros, chacun de vos dons sera un véritable bond en avant pour l’aventure NOTOX. Cela contribuera vraiment à la démocratisation du « ride éco-responsable » en France, en Europe et un jour, nous l’espérons, sur tous les spots de la planète. »

« Aujourd’hui, nous recherchons des KissBankers dans un esprit participatif, afin que le projet puisse s’enrichir des expériences de chacun. »

De belles surprises attendent les contributeurs


Tout les détails sont sur le site de KissKissBankBank

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

Baromètre européen du lin 2014 : un état des lieux / CELC-BVA

La Confédération Européenne du Lin et du Chanvre (CELC) a confié à l’institut BVA la réalisation du BAROMÈTRE EUROPÉEN DU LIN 2014, vaste sondage online pour évaluer le niveau de connaissance, les perceptions et les usages du lin auprès des consommateurs. A vocation annuelle, cette enquête a été menée auprès d’un échantillon représentatif de 1 000 personnes par pays, âgées de 18 ans et plus en France, Italie, Belgique et Grande-Bretagne, quatre bassins référents de la production et de consommation du lin européen.
Les résultats de ce BAROMÈTRE EUROPÉEN DU LIN 2014 ont été complétés par des données issues de l’étude BVA relative aux nouveaux enjeux du Développement Durable (Baromètre des pratiques et sensibilités durables).
English version to be read HERE.

Un lin omniprésent dans notre quotidien et qui pourtant représente moins de 1% des fibres textiles dans le monde.

D’où vient le lin ? Loin de chez nous ? Pour 57% des interviewés le lin est cultivé au-delà des frontières européennes, 19% n’en connaissent tout simplement pas l’origine.
Non, le lin n’est une plante exotique. Seule fibre textile végétale issue de notre continent, le lin est une exception européenne : 80% de la production mondiale en est issue. Pourtant, près de 8 européens sur 10 l’ignorent ! Fibre désirable, le lin répond aux attentes d’un consommateur qui clame sa quête d’éthique et de traçabilité : 61% d’entre eux se disent prêts à payer davantage pour un produit en lin européen certifié.

Seule fibre végétale originaire du continent, le lin est une exception européenne, dont la culture est localisée sur une large bande côtière, de la Normandie au Nord, de la Belgique aux Pays-Bas : de Caen à Amsterdam. 51% DES PERSONNES INTERROGÉES SONT PERSUADÉES QUE LA CULTURE DU LIN EST DÉLOCALISABLE !

POURTANT, LE LIN EUROPÉEN DE QUALITÉ PREMIUM RESTE INDISSOCIABLE DE SES TERROIRS D’ORIGINE.

Son excellence résulte de la rencontre non répliquable ailleurs dans le monde entre le savoir-faire inaliénable des liniculteurs et des atouts géo climatiques indispensables : un climat océanique naturellement humide, une faible amplitude thermique et des sols généreux.
Un savoir-faire acquis de génération en génération. Une culture et une transformation du lin qui nécessitent une main d’œuvre importante*, qualifiée et locale. Un travail d’équipe où l’agriculteur travaille de concert avec le teilleur : un autre atout non délocalisable de l’Europe du lin.
Une réalité “agri-culturelle”, mariage fertile entre respect des traditions et innovation constante qui assure au lin européen la meilleure qualité et productivité mondiale !

Un lin écologiquement remarquable dont 78% des interviewés n’en connaissent pas les conditions de culture ; ne savent pas que le lin est avant tout une fibre éco responsable : zéro déchet, zéro irrigation, zéro défoliant, zéro OGM !

Avec respectivement 42% et 39% de linen addicts, les Italiens et les Britanniques arrivent en tête de la consommation du lin en Europe. 55% des Belges et des Français se déclarent acheteurs occasionnels. Des français en queue de peloton chez qui on retrouve le plus fort pourcentage de non acheteurs : 14%.

Une demande essentiellement textile qui s’exprime à 60% dans la mode et opère un retour remarqué dans l’Art de Vivre (57% linge de maison, 41% decoration, 35% linge de bain) où ses usages sont démultipliés; bouscule l’industrie des composites en fibre végétale à haute performance. De la silhouette vestimentaire au design le plus épuré, du canapé ou des rideaux aux linges de lit et de table, du peignoir à la raquette de tennis, le lin est omniprésent.

Chacun y trouve son compte : 67 % des italiens consomment le lin pour sa naturalité, 35% des Français l’apprécient pour sa légèreté et son confort, 22% des Belges et des Britanniques privilégient sa résistance.Ils sont tous unanimes pour déclarer à 87% que le lin est une fibre innovante ; 88% vont même le qualifier d’atout pour l’Europe !

Une origine Europe qui s’impose comme principal levier d’achat du lin.

Si pour 62% des interviewés le prix demeure un frein, ils sont tout autant – 61% – à se dire prêts à payer davantage pour un produit à base de lin certifié.

Réponses de la filière européenne du lin : les marques European Flax® – visa qualitatif d’un lin fibre européen de qualité premium tous débouchés – et Club Masters of Linen® – sceau textile de la traçabilité et de l’excellence européenne sont autant de réassurances proposées au consommateur.

Ces deux marquent griffent les produits en lin à tous leurs stades de transformation, jusqu’au produit fini et se retrouvent sur l’étiquetage dans les lieux de vente : un support évalué comme primordial par les interviewés!

—————————————————————————————————————————————————————

SEE ENGLISH VERSION HERE

Follow us

Website  / www.europeanflax.com

Facebook Page : La confédération européenne du lin et du chanvre

Twitter : @linenandhemp

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

#crowdfunding : Feuille Plasticana® et sa fourniture gracieuse à trois Écoles de #Design

En 1998, André Ravachol lance un éco matériau sous la marque Plasticana®, afin de promouvoir ce nouveau débouché pour la culture du chanvre. Une innovation pour la filière des plastiques qui peut ainsi réduire sa dépendance aux sources fossiles et stocker durablement le CO2 excédentaire de l’atmosphère dans des produits obligatoirement recyclables pour Plasticana® .

André Ravachol lance une opération de crowdfunding sur Ulule. Vous pouvez l’aider dans son projet jusqu’au 18 juin.

Concrètement cela passe par :

- la sélection de variétés de chanvre conformes à la législation européenne.
- la réduction de la paille à l’état de fibres qu’il faut sécher au maximum.
- la sélection de plastiques vierges ultra transparents car la caractéristique visuelle des produits Plasticana® est leur couleur brune, à laquelle s’ajoute la présence aléatoire des fibres. Cette coloration est obtenue naturellement par le chauffage du plastique à une certaine température permettant la caramélisation des « sucres » contenus dans les fibres (voir le livret de 2007  » Le Plastique au Chanvre »)
- La volonté de faire produire localement dans les terroirs de France. Le chanvre du bassin patrimonial aubois, son mélange avec le plastique en Bourgogne, jusqu’aux transformateurs du matériau et des éléments d’aide à la vente (sac papier des Landes donné à l’achat d’une paire de chaussures et l’huile de lin du bassin parisien pour son entretien).

Depuis 2002, seul le secteur de la chaussure et du sac a pu se développer sous ce principe grâce à l’implication du dernier des fabricants historiques de chaussures moulées en plastique (le groupe Humeau Beaupreau dans le Maine et Loire).

Voici les écoles qui recevront grâce à vos soutiens un rouleau de feuille Plasticana® pour leur cursus scolaire septembre/juin 2015 :

Reims (www.esad-reims.fr) qui est spécialisée dans le Design végétal avec l’animation de Patrick Nadeau (www.patricknadeau.com)
ST Étienne (www.esadse.fr) qui œuvre au cœur de l’institution internationale du Design avec sa Biennale.
Paris avec les Ateliers Grégoire (www.lafabrique-ecole.fr) maroquinerie- decoration/objectifs) qui transmettent le savoir-faire patrimonial en tapisserie et maroquinerie.
Voici les conditions acceptées par les Écoles :

Le travail de recherches devra répondre à l’exigence de la fonction recyclable des objets créés.
Pendant l’utilisation de la Feuille Plasticana®, il est demandé la récupération des chutes pour envoi au site de collecte Texyloop®.
Il est suggéré pour une École au moins, le travail sur des objets patrimoniaux (sièges etc.) à revisiter avec la Feuille Plasticana®.
Chaque École peut sous traiter la fabrication à un atelier agréé du réseau Texyloop® proche d’elle.
Les Écoles ont toute liberté d’entente entre elles et de lien créatif avec une Entreprise et une Collectivité les soutenant.
Les Écoles restent propriétaires des objets créés. Elles s’engagent à les prêter aux fins d’expositions après juin 2015 et à fournir toute documentation à leur sujet pour des projets médias.

« Un immense travail de présentation au public et aux professionnels va commencer et je compte sur votre soutien pour financer la transmission culturelle permise par le don à 3 Écoles de Design de rouleaux pour leur cursus scolaire 2014/15 », confie André Ravachol.

La collecte se fera du 13 mai au 18 juin 2014 – BUDGET : 15 500 euros

http://fr.ulule.com/feuille-plasticana/

www.plasticana.com

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

#ecotourisme 2014 : tous les événements #LIN en France

Les abonné(e)s à notre Newsletter ont pu découvrir ce matin un itinéraire LIN spécialement concocté par nos équipes.
Evénements du printemps et de l’été en terre de lin, Festival du lin, visites de fermes, d’éco musée du lin… Chambres d’hôtes et hôtels où dormir dans des draps de lin. Sur la route des weekends et vacances.
En Normandie, Picardie, en pays de Caux, dans la vallée du Dun……..

Nous éditons des newsletters mensuelles atour de thèmes dédiés à l’univers du Lin Européen : mode, design, décor, lifestyle, innovations.
Ces infos ne sont pas forcément reprises sur nos réseaux sociaux.
Mais plutôt destinées à un club plus privé.
N’hésitez pas, rejoignez ce club. C’est très simple. Il suffit de se rendre sur la home page du site www.europeanflax.com et de remplir la case en bas à gauche.

Vous voulez voir avant de sauter le pas ? C’est facile. En exclu, voici la newsletter de mai. C’est cadeau !
#ecotourisme : Tous les événements #LIN en France entre la Normandie et le Nord —> en cliquant sur ce lien vous pouvez visualiser la newsletter dans sa totalité :

Vous avez une boutique qui vend du lin, votre marque utilise du lin ?
Envoyez nous vos infos à cette adresse : communication [at] mastersoflinen.com / nous les relaierons.

Et restez connectez ! Suivez la linen Team sur les réseaux sociaux !

Retrouvez toutes les infos LIN Web 2.0
site internet: www.mastersoflinen.com
blog: linenandhempcommunity.eu/
Twitter : @Linenandhemp
Pinterest: linenandhemp
Vimeo
Pearltree

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

IL LINO DELLA DESIGN WEEK DI MILANO

Durante la settimana del Salone del mobile a Milano il lino è stato protagonista! In Fiera, la collezione Diesel with Foscarini si è arricchita con nuove proposte, tra cui Plyon, lampada che prende il nome dai tralicci della luce cui si ispira il corpo in ferro, ma è il diffusore in lino accoppiato determina la personalità di questa lampada, unica ed inconfondibile! Il tessuto in lino è stato modellato con sapienza mediante pieghe e cuciture, ed è stato trasformato in elemento tridimensionale.

Carriacou è il tessuto della nuova collezione firmata Pierre Frey, in lino ricamato multicolor! Un ritmo euforico scandito da linee e colori che si inseguono come in un caleidoscopio!

Presso lo showroom di Rubelli in via San Maurilio 19, cuore del neonato distretto 5vie, sono state esposte le opere che sette designer dell’azienda hanno realizzato a partire dal filo bianco. Nell’opera “Genesi…” di Gabriella Zecchini il filo di lino è protagonista del percorso creativo, e gioca in strati inondati di luce insieme a seta, cotone e metallo.

Society, azienda cult per gli amanti del lino, ha presentato “Details Never Sleep”, divertente installazione volta ad indagare da vicino il mondo del tessile. Luogo prescelto il letto, in versione mini per innumerevoli interpretazioni, da esplorare grazie a lenti di ingrandimento curiosamente pendenti dal soffitto. Un’occasione unica per allenare l’occhio ai dettagli e percorrere attentamente le trame dei tessuti!

“La Tenda”, raffinata boutique milanese, per le proprie vetrine durante la Design Week ha esposto graziose abat-jour letteralmente vestite di lino!

Da Punti e Fantasia, azienda artigiana che produce biancheria raffinata per la casa, il lino cede al fascino del lettering!

Guardiamo ora a quella che ormai da diversi anni è la zona più vibrante del Fuori Salone, Ventura Lambrate, dove trova spazio la creatività dei giovani!

I “makers creativi” di HUNCH, appassionati delle investigazioni nel campo tessile, propongono un lino sperimentale e trasformista: un soprabito dal comune aspetto inizia pian piano ad incresparsi per diventare qualcosa di completamente diverso, un tessuto 3d che si espande generosamente sino a diventare borsa annessa al capo.

Appeal sartoriale invece per le straordinarie lampade “Lamp Couture” presentate da Valentina Abruzzese, fashion designer che applica le proprie conoscenze nel campo della confezione d’alta moda nella realizzazione (esclusivamente a mano!) di meravigliose lampade create con tessuti in lino.

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print

La pratique du #véganisme intégrée dans le dictionnaire #Larousse 2014

Le véganisme intègre le dictionnaire en 2014. Ce terme désigne l’opposition à l’utilisation de produits d’origine animale non seulement dans l’alimentation mais aussi dans l’habillement et dans la cosmétique.
Pourquoi ça nous plait ? Parce que le lin a un immense rôle à jouer dans ce contexte. Et de belles respectives d’avenir pour satisfaire cette frange de consommateurs qui gagne du terrain.
Le lin est un excellent substitut à l’utilisation de cuir, de soie, ou de laine – tous des produits d’origine animale – dans l’industrie textile. Particulièrement sain de sa culture à sa transformation, le lin est de plus une plante locale (elle satisfera également les locavores qui s’astreignent à ne consommer que des produits de proximité). Un petit tour sur la carte du Lin européen confirme son leadership : plus de 85% de la production mondiale de fibre de lin teillé est d’origine européenne et la France en est le leader mondial. Le lin, est une fibre rare qui représente moins de 1% des fibres textiles consommées dans le monde. Pourtant, cette plante a des atouts écologiques inégalés et devrait se placer au premier rang du sourcing mondial des fibres écologiques. Défenseur de la biodiversité, de sols sains et de paysages diversifiés, la culture du lin est l’exemple d’une filière agro industrielle unique en son genre. Animée par 10 000 entreprises réparties dans 14 pays de l’Union Européenne, porteuse de savoir-faire transmis de l’homme à l’homme et non délocalisables. De la plante aux textiles, tous les stades de production et de transformation y sont représentés et tous les métiers solidaires : des agriculteurs aux teilleurs, jusqu’aux filateurs, tisseurs, tricoteurs, ennoblisseurs et négociants.

Faites le quizz du lin, vous serez surpris

++Pour aller plus loin++

Au total, 150 mots nouveaux feront leur entrée en juin prochain dans Le Larousse illustré 2015 qui accueillera également son contingent de célébrités : le pédopsychiatre Marcel Rufo, le philosophe Michel Onfray ou encore les acteurs Francis Huster et Benoît Poelvoorde.

Qui sont ces vegans ?
De la difficulté d’avoir des chiffres fiables
« Par exemple aux Etats-Unis, un sondage de 2013 estime à 13% le nombre de végétariens (6% sont végétariens et 7% sont vegans). Mais en 2010 un autre sondage estimait à 3,2% le nombre de végétariens et 0,5 le nombre de végan » écrit en 2013 le site veganactu. « Beaucoup de gens se définissent comme végétariens alors qu’ils consomment occasionnellement de la viande, voire fréquemment du poisson. »
Lire plus sur le site Veganactu.com

Un article du Huffington Post: Les vegan sont-ils extrémistes ?

Lire dans Libération : La définition des animaux est passée dans le code civil de «bien meuble» à «être vivant doué de sensibilité». Bien mais pas suffisant selon les associations et des élus écologistes.

  • email
  • Facebook
  • Twitter
  • MySpace
  • Print